• Le changement climatique menace bananes, maïs et haricots en Afrique

    La fédération des organisations des producteurs de la banane a organisé une conférence de presse ce mardi dans la salle de réunion de l’APCAM .Animée par monsieur Mamadou Lamine Coulibaly, le secrétaire exécutif de ladite fédération, cette conférence a permis aux hommes de médias d’être témoins des conditions précaires des producteurs de la banane malgré les efforts qu’ils fournissent en longueur de journée. Elle permettra aussi aux journalistes de mieux informer les populations des mesures que les membres de cette fédération ont déjà pris pour l’amélioration de leurs conditions. Pour le rôle important que ce fruit joue dans la santé de l’homme, ses producteurs doivent être encouragés pour qu’ils en produisent plus.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Gouvernement Abdoulaye Idrissa MAIGA ou la défaite annoncée d’IBK  en 2018: Sept probables  raisons d’une délacée du Président sortant

    Les partisans d’IBK qui croyaient qu’il allait changer le fusil d’épaule, à la veille de ce sixième remaniement, ont fini par déchanter. Ils ont été tellement déçus que beaucoup d’entre eux se prépareraient déjà à lui infliger un revers cuisant en 2018. Le Gouvernement d’Abdoulaye Idrissa Maiga semble loin d’être l’équipe qui sera à même de relever les immenses défis auxquels le pays est confronté. L’équipe sortante qui a été incapable de résoudre les crises socio-sécuritaires a été, contre toute attente, largement reconduite. Par cet énième remaniement ministériel, IBK aura fini par persuader les caciques de sa propre formation politique qu’il a un autre agenda. Il aura également convaincu les partis de la Convention de la Majorité Présidentielle, CMP, qu’il ne compterait pas sur eux uniquement. Voici sept probables raisons d’une déroute d’IBK aux élections Présidentielles de 2018.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Vie de la nation : IBK ressuscité !

    Nommé pour reconquérir le cœur des Maliens afin que son mentor prétende à un second mandat, A.I.M. semble sur la bonne voie. Moins de dix jours à la primature, il met fin à plus d'un mois de déboires, de désastres, de ras-le-bol des populations maliennes avec la fin de la grève des blouses blanches. Déjà, il s'emploie à réduire le train de vie de l'administration avec des mesures draconiennes. Pourvu qu'il ne soit pas trahi à l'autel de sa réussite sinon IBK est presque ressuscité.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Mesdames et messieurs les ministres, Merci d'avoir honoré cette rencontre !

                J'ai souhaité m'entretenir avec vous, en attendant que nous nous retrouvions autour de Son Excellence Monsieur le Président de la République pour recevoir de lui, comme il est d'usage, des directives, de nature à éclairer davantage le champ de la mission.

                Mes premiers mots sont pour vous adresser mes vives félicitations pour la confiance dont vous avez été investis, pour entamer un parcours au sein du Gouvernement ou pour poursuivre votre itinéraire, soit dans le même secteur d'activité, soit dans un domaine nouveau, dans tous les cas en qualité de serviteur de notre peuple, le peuple du Mali. Comme vous le savez tous, le Président de la République nous a accordé sa confiance dans un contexte de défis, de difficultés et d'urgences. Je voudrais donc, à l'entame de mes propos, lui renouveler nos remerciements et exprimer toute notre gratitude.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Grèves des enseignants maliens : Les élèves et étudiants trahis  par IBK

    Depuis très longtemps, l’un des sujets les plus controversés reste celui de l’éducation .Le niveau des élèves et étudiants maliens continue à baisser. Chaque année, les résultats des concours et examens deviennent pires que l’on n’imagine .Face à toutes ces difficultés, les élèves et leurs parents croyaient que le président IBK allait avoir une solution définitive à tous ces problèmes. De grandes promesses ont été faites par le président de la république lors de ses campagnes présidentielles… La réalité actuelle est désespérante.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L’URD après la formation du gouvernement Abdoulaye I Maïga :  ‘’Avec un tel Gouvernement, le Mali n’est pas en voie de relever les nombreux défis’’

    Communiqué de l'URD sur la nomination du nouveau Premier ministre et la composition de son Gouvernement

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Sidiki Diabaté

     

     

    Le phénomène Sidiki Diabaté va-t-il durer encore longtemps? C’est la question qui taraude les esprits des uns et des autres, surtout depuis que ce jeune artiste dont les chansons se ressemblent les unes et les autres, a commencé à adopter certains comportements qui sont en train de ternir son image. Et du coup, affecter sa célébrité et diminuer le nombre de ses fans.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Oumar Mariko*

     

     

    Dr Oumar Mariko, le président du parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance(SADI) et non moins député à l’Assemblée Nationale du Mali, a animé hier  jeudi 13 avril 2017 au siège de son parti, une conférence de presse.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Iyad Ag Ghali

     

    Ce n’est pas seulement à Bamako que la perspective d’une négociation avec le djihadiste malien, Iyad Ag Ghali, divise. Au sein de la Coordination des mouvements de l’Azawad, son retour dans le processus de paix ne fait pas l’unanimité puisque le MNLA, son porte-parole,  Ag Attaher, déclare qu’« il est impossible d’y adjoindre en cours de route un nouvel acteur aussi radicalisé que lui ».

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Mali: un nouveau gouvernement et quelques surprises

    « La montagne a accouché d’une souris !». L’expression populaire utilisée pour qualifier la déception suite à une attente qui suscitait de grands espoirs nous semble très faible pour qualifier l’indignation généralisée qui a accueilli la publication des membres du dernier gouvernement d’IBK, le premier du tout nouveau Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga. En effet, l’opinion nationale a été scandalisée de découvrir le maintien à leur poste de ministres très impopulaires à la tête de départements secoués par des grèves et scandales sans précédent (à l’image de Raky Talla, Abdramane Sylla, Ramatoulaye Diallo, Gal. Salif Traoré) ; le rappel d’anciens ministres renvoyés pour incompétence (comme Tiéman Hubert Coulibaly) ; la nomination de certains membres à des fins électoralistes pour 2018 (encore Tiéman, et Traoré Oumou Touré) et d’autres pour services rendus (Maouloud Ben Kattra) ; et enfin l’avènement d’illustres inconnus dans la nouvelle équipe. En somme, ce fut un grand GÂCHIS dans un contexte où on attendait, cette fois-ci, un véritable gouvernement de mission capable d’extirper le pays des scandales d’Etat, des contestations sociales et syndicales, du marasme économique endémique, de la crise financière ambiante, de la situation sécuritaire (toujours et plus que jamais) précaire et du choc moral qui habite les Maliens.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique