• Soumaïla Cissé et le fauteuil de président de la république: 2018 soit ça passe, soit ça casse !

    Soumaïla Cissé, le chef de file de l'opposition malienne

    Soumaïla Cissé, le chef de file de l'opposition malienne

    Le président de l’Union pour la Démocratie et la République(Urd), Soumaila Cissé est l’un des grands favoris pour la conquête du fauteuil de Président de la République du Mali en 2018. Agé de 66 ans et plusieurs fois candidats malheureux, la prochaine présidentielle est très capitale et décisive pour Soumi. Soit ça passe soit ça casse. 

    Candidat malheureux lors des présidentielles de 2002 et 2013, le président de l’Urd Soumaila Cissé affectueusement appelé ‘’ Soumi Champion’’, semble-t-il, très proche du Palais de Koulouba. Il est l’un des supers favoris à l’élection présidentielle prochaine en 2018.

    Au mois de décembre suivant, à l’issue des législatives, son parti, l’URD, s’est hissé au rang de première force d’opposition avec 17 députés sur 147, contre 66 pour le RPM et 16 pour l’Alliance pour la démocratie au Mali (Adema). Il est donc devenu le chef de file de l’opposition, un statut créé par la loi du 4 mars 2015. À 66 ans, le député de Niafunké (sa ville natale, dans la région de Tombouctou) compte sur ce leadership pour s’imposer en 2018. Une année qui, selon plusieurs analystes politologues, s’il n’arrive pas à grimper la colline de Koulouba, Adieu donc au fauteuil de président de la République.

    Pétri d’expérience pour avoir été ministre des Finances entre 1993 et 2000, puis de l’Équipement entre 2000 et 2002, et pour avoir présidé la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine de 2004 à 2011, Soumaila Cissé a le bagage intellectuel et la volonté de diriger le bateau Mali. Aurait-il la confiance des Maliens ?  Rien n’est moins sûr.

    En tout cas, vu la gestion catastrophique du premier quinquennat d’IBK qui a été une grande déception, Soumaïla Cissé a une très grande chance d’être élu Président de la République en 2018. Surtout que de l’avis de plusieurs observateurs, la prochaine présidentielle sera le moment de la relance économique.  En tant qu’économiste chevronné, Soumi serait-il l’homme de ce moment-là ?

    On saura la réponse dans 15 mois.

    Aliou Touré

    SourceLe Démocrate-Mali

    « Emmanuel Macron à l’Elysée : L’Afrique face à son destinDe la ferveur patriotique en 1960, à la démocratie en 1991 en passant par la dictature : Tous les chefs d’Etat du Mali auraient-ils impliqué leurs familles dans la gestion du pouvoir ? »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :