• Dialogue social : L’UNTM et la CSTM reçues à la primature

    Dialogue social : L’UNTM et la CSTM reçues à la primature

    Apaiser le climat social, c’est l’une des priorités du nouveau Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga. Le chef du gouvernement a reçu respectivement hier, le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), Yacouba Katilé et celui de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), Hamadoun Amion Guindo. Les deux leaders syndicaux étaient accompagnés par leurs proches collaborateurs.

    On notait aussi la présence des ministres Boubou Cissé (Economie et Finances), Mme Diarra Raky Talla (Travail et Fonction publique) et Hamadoun Konaté (Solidarité et Action humanitaire). La rencontre a duré une heure de temps. Gageons qu’elle pourrait marquer le début d’un début de solution à la crise sociale que connaît le pays depuis des semaines.

    En effet, aux syndicalistes qui dénoncent régulièrement le « manque d’attention » de la part du gouvernement à leur égard, le nouveau Premier ministre a assuré de toute sa disponibilité à échanger et à agir pour apaiser le climat social. « Je vous demande que l’on renoue avec le dialogue social», a-t-il déclaré. «C’est bien dommage que l’incompréhension soit autour des engagements de l’Etat.

    Cette situation résulte d’un manque de suivi des engagements pris par l’Etat ». Pour le secrétaire général de l’UNTM, Yacouba Katilé, cette déclaration ressemble à un « mea-culpa ». Et Katilé d’insister sur le manque de suivi dans les engagements de l’Etat. Un fait qui, selon lui, est à la base de toutes les discordes. Toujours selon Yacouba Katilé, «  les solutions n’ont pas été envisagées à temps » dans la grève de la santé et de l’action sociale.

    Quant au secrétaire de la CSTM, il a affirmé avoir pris « bonne note de la disponibilité du Premier ministre pour le dialogue social ». Hamadoun Amion Guindo a assuré aussi de toute la disponibilité de son syndicat à aller vers ce dialogue indispensable à l’apaisement du climat social. « Il est important que l’on renoue avec le dialogue social qui doit être sincère. 

    Ce serait positif pour l’ensemble du pays», a-t-il dit. Cependant, pour le syndicaliste, il est impératif que l’Etat honore ses engagements. « Quand on signe des engagements, on doit se donner les moyens de les honorer ». «  Nous pensons que dans les prochains jours, il y aura des échanges pour qu’ensemble nous nous dépassions. Nous notons la bonne foi du Premier ministre et nous allons le juger à la tâche », a ajouté Hamadoun Amion Guindo.

    Issa Dembélé

    SourceEssor

    « Explosions près du bus de l’équipe de Dortmund, un blesséFront social : Prévenir vaut mieux que guérir »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :